A l'occasion d'un repas offert par une des nombreuses associations que fréquente Marcel Tinc, celui-ci a pour voisine une enseignante, femme d'un attaché militaire d'ambassade.
La conversation s'installe, car Marcel n'est pas timide…et plutôt loquace.
Tout se passe bien jusqu'au moment où sa voisine l'interroge.
Je n'arrive pas à distinguer l'accent que vous avez ; il chante comme dans le midi, mais ce n'est pas exactement le même. Peut-être du côté du Languedoc…
Et Marcel de répondre très franchement, j'ai l'accent Pied Noir !
Mais, Monsieur, je ne sais pas ce qu'est un Pied Noir !
Là, cela commence à frémir !
Un Pied Noir, Madame, c'est un Français d'Afrique du Nord. Vous n'en avez jamais entendu parler, je suppose.
J'avoue que non, mais, Monsieur, puisque vous viviez en Afrique du Nord, vous êtes en ce moment en plein Ramadan !
Vous ne faîtes pas le Ramadan ?
        - EXPLOSION !
                                o Propos recueillis de Marcel TINC
L'histoire est vraie. Elle a le mérite de mettre le doigt sur l'ignorance de notre état, de l'escamotage d'un pan de l'histoire de France. Notre mémoire à tous devrait être ravivée, afin qu'elle ne meure. Cette dernière ne sait pas encore où s'abriter et cherche désespérément un endroit où elle pourrait s'exprimer, témoigner et revivre de l'ombre du passé. Il faut donc rabâcher, rabâcher une Vérité qui, au fil des ans, reste inconnue…
Septembre 2007
R.A



Un oubli, une erreur, les deux cumulés ont fait que la rectification sur la naissance de Félix Jean BIOU a été omise.
Ce jeune homme est né le 19 mars 2007 à Nice avec pour papa Fred BIOU et pour maman Valérie OLTRA
Lulu et son épouse apprennent l'art d'être grands-parents.
A tous, nos félicitations très amicales.
R.A

Ce jour du 7 juillet 2007, je viens de recevoir une carte de notre ami Jean Sengeissen, datée du 02/07/07. Il n'est plus qu'à 110 kilomètre du but.
Il a parcouru 1600 kilomètres à pied et nous attendons des commentaires sur ce long, long voyage.
A bientôt donc
R.A


Maryse Mioque nous a transmis cet avis de décès. J'ai vainement essayé de prendre contact avec la famille sans résultat.
C'est par l'intermédiaire de Mme Fauthoux que nous apprenons le décès de José MARTINEZ, notre sympathique boulanger de STAOUELI J'ai eu au téléphone sa sœur, Concha, pour lui présenter toute notre amitié et notre soutien. Nous présentons à la famille, aux parents et alliés nos sincères condoléances. R.A

( septembre 2007)                                      

Précédent RETOUR Suivant